Image
certification qualibois
Rédigé par Matthieu H. - À jour le 17/01/2024

Tout savoir sur la qualification RGE Qualibois

Les professionnels travaillant dans les travaux de rénovation énergétique peuvent obtenir le label RGE (Reconnu garant de l’environnement). Un gage de qualité, qui permet également aux clients de pouvoir bénéficier de certaines aides financières. Mais les professionnels peuvent également aller plus loin en obtenant une qualification supplémentaire, en fonction de leur domaine d’activité. C’est notamment le cas de la qualification Qualibois qui s’adresse aux installateurs d’appareils de chauffage au bois. Promee vous en dit davantage.

Qu’est-ce que le label RGE ?

Le label RGE veut dire Reconnu Garant de l’Environnement. Il s’agit d’une qualification qui peut être attribuée à des professionnels : 

  • travaillant dans les travaux de rénovation énergétique (isolation, système de chauffage par exemple)
  • qui installent des appareils fonctionnant aux énergies renouvelables (pompe à chaleur ou panneaux solaires par exemple).

Cette qualification est un gage de qualité pour les clients et une publicité pour le professionnel, mais pas seulement. Il peut également être une condition à l’attribution de certaines aides financières pour les travaux de rénovation énergétique, comme MaPrimeRénov’, l’Éco-prêt à taux zéro (ou Éco-PTZ) ou encore la Prime Énergie (qui fait partie des CEE, les Certificats d’économies d’énergie).

La qualification RGE Qualibois 

La qualification RGE Qualibois s’adresse aux professionnels du bâtiment qui installent des systèmes de chauffage bois, qu’ils soient indépendants ou hydrauliques. Elle est attribuée par Qualit’ENR, une association créée en 2006, qui délivre des certifications de qualité dans le domaine des énergies renouvelables. Suivant l’activité du professionnel, deux modules existent.

Pour obtenir la certification Qualibois, le professionnel devra choisir entre ces deux modules :

  • Qualibois Air
  • Qualibois Eau.

? La qualification RGE Qualibois Air

Elle s’adresse aux professionnels qui installent des systèmes de chauffage indépendants du système hydraulique, comme des poêles à bois ou inserts, et d’une puissance inférieure à 750 kW, en habitat individuel. Sont concernées les activités de :

  • Chauffage
  • Génie climatique
  • Âtrerie
  • Fumisterie
  • Énergies renouvelables
  • Installation de poêle, d’insert, d’appareil de chauffage au bois et d’appareil d’économie d’énergie et pose de cheminée

Les professionnels doivent justifier d’une formation Bois Air agrée, mais aussi d’une bonne évaluation de fin de stage, avec une note supérieure ou égale à 24/30 au QCM et la validation de l’évaluation pratique.

? La qualification RGE Qualibois Eau

Cette qualification concerne les professionnels qui installent des appareils bois raccordés au réseau hydraulique : chaudières bois, tous les poêles (comme les poêles à bois hydrauliques) d’une puissance inférieure à 70 kW dans l’habitat individuel. Ces activités sont concernées :

  • Génie climatique
  • Chauffage
  • Énergies renouvelables
  • Installation d’appareil de chauffage au bois et installation d’appareils d’économie d’énergie.

Là aussi, il faut justifier d’une formation « Équipement biomasse vecteur eau » (Bois Eau) » agréé et suivie par un référent technique. Il faut également obtenir une note minimale de 24/30 au QCM et valider l’évaluation pratique ainsi que les évaluations de fin de stage.

? Cumulez les certifications ! 

Vous installez une multitude d'appareils ? Les deux qualifications, Qualibois Air et Qualibois Eau, peuvent être cumulées par les professionnels. Vous n'êtes pas obligé de choisir l'une ou l'autre.

Obtention et coût

Obtenir cette qualification nécessite d’en faire la demande auprès de Qualit’ENR, en remplissant un formulaire. Plusieurs documents seront alors demandés, justifiant notamment de l’activité, des assurances, des moyens financiers et humains, des compétences et de l’expérience, mais aussi sur la situation juridique de l’entreprise. Celle-ci doit également s’engager au respect de la charte Qualibois, qui comporte 10 points (ils concernent le rôle de conseil auprès du client, la forme de devis ou de la facture ou encore le respect des règles professionnelles).

Notez qu’une fois tous les documents envoyés, un avis positif ou négatif est délivré. S’il est positif, la qualification est délivrée à l’entreprise pour une durée de 4 ans, avec un suivi annuel.

Quel coût ?

La qualification Qualibois coûte 124 € HT par année civile. Un montant qui correspond à 62 € HT pour les frais d’instruction forfaitaire annuels et 62 € de frais d’instruction spécifique par marque. Si un professionnel demande les deux qualifications, Air et Eau, il n’en paiera qu’une seule.

Il faut ajouter à ce premier montant 270 € HT pour l’audit de vérification qui doit être effectué dans les 24 mois après l’obtention de la qualification. Cet audit permet d’évaluer la qualité du travail de l’entreprise, mais aussi, d'aider à l’amélioration des pratiques et donc la satisfaction des clients. Pour la qualification Qualibois, un second audit est réalisé au cours de la troisième année.

Nous vous accompagnons dans votre montée en compétences et celle de vos équipes grâce à des formations (RGE, dispositif CEE, règlementaires...) adaptées à vos besoins.

Rejoignez notre réseau partenaires

? En résumé : 

La qualification Qualibois RGE certifie qu'un professionnel est compétent pour installer des appareils de chauffage au bois en respectant les standards de qualité exigés par Qualit'ENR.

Les professionnels peuvent obtenir :

  • La certification Qualibois air pour les appareils comme les poêles à bois ou inserts ;
  • La certification Qualibois eau pour les appareils reliés à un réseau d'eau chaude.

Cette certification coûte 124 € HT par année civile. 

Image
question-prime-energie

❓ Questions fréquentes

Quelles sont les autres certifications Qualit’ENR ?

Plusieurs autres certifications peuvent être délivrées par Qualit’ENR :

  • QualiSol pour les activités solaires thermiques
  • Quali’PV pour les activités de solaire photovoltaïque
  • Quali’PAC pour les activités de pompe à chaleur (PAC)
  • Qualiforage pour la réalisation de forages géothermiques
  • Chauffage+ pour l’installation de chaudières à condensation et cogénération
  • Ventilation+ pour l’installation de ventilations mécaniques
  • Recharge Elec+ pour l’installation d’infrastructures de recharge pour les véhicules électriques.

Pour devenir chauffagiste, il est obligatoire de se former pour pouvoir exercer. Pour cela, vous pouvez passer un bac professionnel Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques ou un CAP Installateur thermique.

Cela dépend de votre expérience professionnelle. Un débutant gagnera le SMIC alors qu'un chauffagiste avec 5 à 10 ans d'expérience peut prétendre à un salaire annuel brut supérieur à 32 000 €. 

Image
homme a lunette

À propos de l'auteur : Matthieu H.

Après plusieurs années dans diverses entreprises du BTP, j'ai tout quitté pour me lancer dans l’aventure de Promee. Ce fut, pour moi, l’opportunité de transmettre mon savoir-faire et mes connaissances auprès des particuliers.

Avez-vous trouvé votre réponse ?