Image
façade maison pierre
Rédigé par Juliette S. - À jour le 15/02/2024

Aides rénovation maison ancienne : à quelles subventions avez-vous droit ?

Avant 1974, il n’existait aucune réglementation thermique en France. Cela signifie qu’avant cette date, les architectes ne prévoyaient pas forcément d’isolants lorsqu’ils construisaient un bâtiment. De ce fait, dans une maison ancienne, les déperditions thermiques peuvent être nombreuses. D’autre part, le système de chauffage, s’il est en place depuis plusieurs années, peut-être obsolète. Alors, quelles sont les aides pour rénover une maison ancienne ?

Mon logement a 15 ans ou plus, quelles aides pour mes travaux ?

Si votre maison est ancienne, elle a sûrement plus de 15 ans. Pour ces logements, il existe des aides spécifiques. Découvrons-les ensemble.

1. MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est l’autre aide à la rénovation thermique distribuée par l’ANAH. Elle est issue de la fusion des deux aides :

  • Le Crédit d'impôt pour la Transition Energétique (CITE) qui a disparu au 1er janvier 2021 
  • L’aide « Habiter mieux agilité » de ANAH

Cumulable avec la Prime Énergie, son montant varie selon votre niveau de revenus. Vous découvrirez les barèmes de MaPrimeRenov’ établis selon un code couleur : 

Attention depuis janvier 2022, seuls les logements de plus de 15 ans sont éligibles à cette prime.

Aujourd'hui l'aide à été refondue en 2 segments : 

  • MaPrimeRénov' Efficacité, qui concerne les travaux de rénovation par geste. Elle est réservée aux logements dont le Diagnostic de Performance Energetique (DPE) est supérieur ou égal à E. Elle propose un barème par forfait selon les travaux envisagés. Il peut aller jusqu'à 11 000 € pour un changement de chauffage ; 
  • MaPrimeRénov' Performance, appelée aussi MaPrimeRénov' Accompagnée, pour les rénovations d'ampleur. Elle doit permettre un gain d'au moins deux classes énergétiques au DPE. Elle concerne avant tout les logements classés F ou G au DPE, à savoir les passoires thermiques. C'est souvent le cas des maisons anciennes. Elle peut aller jusqu'à 70 000 € et prendre en charge jusqu'à 100 % des travaux (en cas de cumul avec d'autres aides). 

Pour vous faire une idée du montant des primes auxquelles vous pouvez prétendre pour rénover une maison ancienne, notre équipe vous propose des tableaux de simulation de Prime Énergie cumulée avec MaPrimeRénov’.

→ Voir les montants

2. L’exonération de la taxe foncière

Dans certaines communes, les mairies accordent une exonération partielle ou totale de la taxe foncière. Cela concerne les logements construits avant 1989 occupés à titre de résidence principale. N’hésitez pas à vous renseigner en mairie avant d’entamer les travaux. 

Pour bénéficier une seconde fois de cette exonération, armez-vous de patience : il vous faudra attendre 10 ans après expiration de la première exonération. 

Mon logement a moins de 15 ans

Pour les maisons plus récentes, il est évidemment possible de demander des aides à la rénovation thermique. Elles sont accordées pour des logements construits depuis plus de 2 ans. Celles-ci sont nombreuses et ouvertes à tous les ménages sans conditions de revenus. 

1. La Prime Énergie

La Prime Énergie a été lancée dans le cadre des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE), suite au protocole de Kyoto. Elle oblige les vendeurs de carburants et fournisseurs d’énergie à faire baisser la consommation d’énergie de leurs clients. Pour cela, ils peuvent notamment prendre en charge des travaux de rénovation chez les particuliers. 

Son montant varie en fonction de : 

  • Du code postal de votre logement
  • Des travaux à entamer
  • De votre revenu fiscal de référence

La prime est calculée selon votre niveau de revenus.

Boostez vos aides financières

Cumulez MaPrimeRénov' Efficacité et la Prime Énergie pour alléger le coût de vos travaux ! Pour que le cumul soit valide, vous devrez commencer par demander la Prime Énergie, alors lancez-vous !

Demander ma prime

2. Le Coup de Pouce Chauffage 

Ouvert à tous, le coup de pouce chauffage vient bonifier les primes CEE. Elle permet de financer le remplacement d'une chaudière à gaz, à fuel ou à charbon par un système de chauffage écologique. Son montant dépend des revenus et du système de chauffage choisi comme le montre le tableau suivant. 

Barème coup de pouce chauffage 2024

Type d'équipement Ménages modestes Autres ménages
Pompe à chaleur eau-eau ; système solaire combiné 5 000 € 5 000 €
Chaudière biomasse ; pompe à chaleur air-eau  4 000 €  2 500 €
Remplacement d’une chaudière charbon par un appareil de chauffage au bois 800 € 500 €
Raccordement à un réseau de chaleur  700 € 450 €

3. Le chèque énergie 

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages modestes. Il est distribué chaque année au moment du printemps dans les boîtes aux lettres des bénéficiaires. Il peut servir à payer une facture d'énergie (gaz, électricité, fioul, biomasse, etc.) ou engager des travaux de rénovation énergétique. 

D'un montant compris entre 48 € et 277 €, vous pouvez régler un artisan RGE qui aura effectué chez vous des travaux d'isolation, de réfection du chauffage ou de ventilation. 

4. L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) est un crédit bancaire spécialement conçu pour engager les ménages à faire des travaux de rénovation thermique. Il permet  à un foyer d’emprunter jusqu’à 50 000 € sans intérêts bancaires. Il sera alors possible de rembourser ce crédit sur 20 ans.

5. Le Prêt travaux d'amélioration de la performance énergétique d'Action Logement 

Les salariés du secteur privé qui travaillent dans une entreprise de plus de 10 employés peuvent demander les aides d'Action Logement. Cet organisme propose un prêt travaux d'un montant de 10 000 € maximum avec un taux d'intérêt à 1,5%. Les conditions d'éligibilité sont les mêmes que pour l'eco-PTZ. 

6. La TVA à 5,5% 

Lorsque l'on entame des travaux de rénovation, on a le droit à une TVA réduite à 5,5%. Ce montant s'applique sur la facture directement sur le matériel et la main d'oeuvre. Vous n'avez pas besoin de passer par un professionnel RGE pour bénéficier de cette aide. 

Le cas particulier des bâtiments classés « monuments historiques », des aides supplémentaires !

Enfin, une maison ancienne est parfois synonyme de patrimoine. Si celle-ci est classée ou inscrites au registre des « monuments historiques », cela donne lieu à des aides supplémentaires. 

Pour des immeubles classés « monument historique », « la subvention peut s'élever jusqu'à 50% du montant des travaux et est susceptible d'être complétée par les aides du conseil général et/ou du conseil régional » rappelle le Ministère de la Culture. Toutefois, les aides cumulées peuvent dépasser 80% du coût des travaux. Pour des immeubles inscrits au registre des monuments historiques, les aides seront comprises 10 et 40% du montant des travaux.

Pour demander les subventions liées au patrimoine, il faudra vous diriger vers la Direction régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de votre lieu de résidence.

? Boostez vos aides financières

Cumulez MaPrimeRénov' et la Prime Énergie pour alléger le coût de vos travaux ! Pour que le cumul soit valide, vous devrez commencer par demander la Prime Énergie, alors lancez-vous !

Demander ma prime

En résumé : 

  • Si votre logement a plus de 15 ans vous pouvez bénéficier de MaPrimeRénov' ou MaPrimeRénov' Sérénité ainsi que d'une exonération de taxe foncière ; 
  • Si vous vivez dans un logement construit depuis plus de 2 ans, vous pouvez bénéficier de la Prime Énergie, de l'Eco-PTZ. Ces aides sont ouvertes à tous ; 
  • Pour les ménages modestes, le chèque énergie offre la possibilité de payer des travaux de rénovation énergétique ; 
  • Les maisons anciennes classées "monuments historiques" peuvent bénéficier d'aides visant à la conservation du patrimoine.
Image
question-prime-energie

❓ Questions fréquentes

Comment savoir quels travaux de rénovation énergétique sont prioritaires pour mon logement ?

Vous pouvez réaliser un audit énergétique. Cette étude complète, réalisée par des professionnels, vous permettra d’établir un plan d’actions pour améliorer vos performances énergétiques. De quoi augmenter votre confort de vie au quotidien et réduire vos factures sur le long terme. 

Un diagnostic de performance énergétique (DPE) est un autre moyen de mesurer votre consommation énergétique. Cependant, il est moins précis que l’audit. Il vous attribue une étiquette énergie qui reflète la qualité thermique de votre logement. Les notes attribuées vont de A à F, A étant la meilleure qualification. 

Dans le cadre du plan « France Relance », le gouvernement a mis en place plusieurs bonus pour MaPrimeRénov’. Reposant sur l'étiquette énergie du DPE, l’un d’eux concerne les passoires thermiques. Le bonus « sortie de passoire » s’élève à 1 500 €. Il concerne les maisons dont la classe énergétique est supérieure à E (G et F).

Privilégiez les systèmes de chauffage au bois. Il s'agit de l'énergie de chauffage la moins chère selon l'Ademe. Vous pourrez ainsi faire baisser vos factures énergétiques. 

Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.

Avez-vous trouvé votre réponse ?